November 24, 2005

Africa Proof Stomach


Sorry for the delay…I wanted to write sooner but I seem to really badly manage my time! Since the last post, Malawi has finally had some rain, a little, not enough but some. With the rain comes sticky air, stormy skies, and high temperatures. Rain also caused major water cuts, which is what I believe got me to the emergency room in a wheelchair last Wednesday… (Dirty water = upset stomach, especially a French stomach!) I spent one week in bed, lost 3 kg to some weird African stomach bug, but all is well, I gained them right back when spending the following weekend up at the lake! I am sorry I have not taken many new pictures, I promise I will soon. As for work, well things are moving along! I am volunteering with 3 different organisations. At Joshua, I have started conducting an assessment of past and present activities in order to evaluate the organisation’s worth and make relevant recommendations for improvement. At Mable’s foundation, I am a writer. After two years of self-funding, the director wants to put together a proposal to show his motivation and potential to international donors. This organisation focuses on women’s empowerment through 3 main programmes: a literacy programme, a sustainable economic enhancement program and a women’s rights advocacy programme. So my feminist self fits right in! The third NGO called AYISE (Active Youth Initiative for Social Enhancement) concentrates on youth action programmes. It offers various training and workshops to help Malawian youngsters tackle Malawian social and economic issues. For this NGO, I might travel to conferences and report back valuable information in writing. I just recently met this last one and we are still discussing how my services could best be used! There are no websites available for these NGOs as Malawian structures do not support wide internet services. That’s all for now, I am still settling in! I met two French girls this week and we are going together to the lake Friday. It’s good to get a little taste of home far away from home!

Donc après 1 semaine de maladie a l’africaine, pendant laquelle ma petite soeur etait egalement souffrante (appendicite!!! La pauvre petite !) je suis enfin de retour pour vous donner des nouvelles ! Comme je l’explique en anglais, je commence a me faire une petite routine. Je travaille avec 3 ONG et le travail parait plutot interessant (je commence tout juste avec 2 d’entres elles). Je sors presque tous les soirs pour diner ou simplement pour prendre un verre avec les copains apres la journee de travail (donc a 17h00 !!) Les copains sont pour la plupart medecins, infirmieres et surtout sage-femmes, profs, chercheurs et volontaires comme moi. Ils sont tous la pour des periodes de 1 a 3 ans et beaucoup ne desirent pas rentrer dans leur pays tout de suite. Je suis celle qui reste le moins longtemps, mis a part les touristes bien sur. Mais moi je n’ai pas de contrat donc j’estime que 6 mois c’est asse ! J’espere aquerir asse d’experience pour pouvoir postuler dans differentes ONGs en Afrique de l’Ouest l’annee prochaine en gestion et coordination de projet. Pour l’instant c’est bien parti pour. Il me reste encore a developper des contacts avec les pays africains francophones ! Je reflechis aussi a la possibilite de refaire un master pro en France. Il me manque certaines notions en gestion, surtout pour tout ce qui concerne les sous !! Va falloir faire de la compta...berk.... donc si vous entendez parler de master pro gestion projet de developpement....n’hesitez pas a m’envoyer les details !
Alle, bisous !
cil

November 07, 2005

lots and lots of kids





The internet connection is pretty good today so I am taking advantage and posting many pictures. These are of the kids in the different centres, which the Joshua Project supports. One had a party last friday to celebrate the sucess it has had since first opening a year ago. It took all afternoon, the kids danced and sang, and we distributed gifts.
Next week, xmas parties are starting! Some of these centres shelter up to 150 kids and they all say "Hello how are you I am fine" when Sylvia and I walk in. 150 kids, that's loud!
kisses
till next time

En ete au Malawi!




ENGLISH NOTE AT THE END
La semaine derniere, j’ai commence a donner des cours d’informatique a un petit groupe d’adolescents dans le township en face de chez moi, Baluti. Pour l’instant, nous n’avons qu’un seul ordinateur mais une recente rencontre avec un Sud-Af travaillant dans un banque de Blantyre va peut-etre me permettre d’en recuperer 2 ou 3 autres. J’habite donc dans la maison qui est en photo plus bas, sur Chikwawa Road. Pour aller en ville, je monte dans un mini-bus (vieux van VW qui en Europe n’auraient pas le droit de rouler) et pour 30 Kwacha soit 2 euros, j’arrive au cafe internet d’ou je vous envoie ces nouvelles! C’est ce que j’ai fait vendredi sauf qu’en arrivant au cafe, il y a eu une coupure d’electricite. Cela arrive regulierement et il faut etre patient et attendre que ca revienne. Ca ne dure jamais plus d’une heure. Et donc je patiente toute seule devant mon ecran jusqu’a ce qu’une jeune fille Ecossaise vienne me parler. Gros sac a dos, serre-tete, jupe longue, sourire exagere, elle me lance sur un ton ultra niais un truc du genre « pourquoi y-a-t’il tant de misere dans ce pays ? » et la, je comprends... Elle est temoin de Jehovah.... Elle vient envoyer des emails a ses superieurs en Ecosse pour leur dire combien de fideles elle a reussi a convertir ?? Bref, je l’ecoute 5 minutes et comme par miracle les ordinateurs se rallument ! ouf ! Je croise aussi sur les routes, des groupes d’Evangelistes Americains... Pantalons noirs, chemises blanches marchant les uns derriere les autres bible en mains ! En general, je change de trottoir !
Aujourd’hui encore, je vous envoie des photos prises dans les petits centres/orphelinats de Sylvia, les centres du Joshua Orphan Care Project. Je n’appelle pas ces centres des orphelinats car les enfants n’y dorment pas. Ils arrivent apres l’ecole vers 10 :30 et on les nourrit, puis les lave et un groupe de femmes volontaires s’en occupent jusqu’a 16 :00. Le soir, ils retournent dormir chez les voisins ou membres de famille eloignee qui les hebergent. Vendredi, un des centres a organise une fete pour celebrer le premier anniversaire du centre. Le chef du village est tres fier de ce centre et des inititatives prises par les habitants volontairement pour s’occuper des enfants. Sylvia etait l’invite d’honneur et on nous a acceuilli comme des reines. Un peu genant evidemment ! J’ai fait un petit film, on verra si j’arrive a le mettre sur le Blog... c’est pas gagne !
Cette semaine, je vais explorer un centre dans un village un peu plus loin de Blantyre que les autres. Sylvia aimerait y installer une petite maison pour acceuillir des volontaires. Dans les pays anglophones, il est courant pour les jeunes de prendre une annee sabatique entre le lycee et la fac, on appelle ca « Gap year ». Et donc certains decident de se rendre utile et viennent vivre dans un village recule et dans le cas de Joshua, ces volontaires participeront aux activites du centre (agriculture, construction d’une ecole, d’une cantine...) elle voudrait acceuillir les premiers volontaires en janvier ! Je vais donc etre asse occupee...
Je vais m‘arreter la et vous redonnerai des nouvelles dans une semaine ! J’espere que les photos vous plaisent ! Je pars au lac samedi, donc je vous enverrai une photo de moi sur une chaise longue avec en arriere plan le coucher du soleil sur le lac !! Juste pour vous faire partager le climat malawien !
Gros bisous

This really happened : One day, Sylvia goes out to one of the centers to give the people a donation of pasta. (to get this right, you must read what follows out loud and with a thick British accent)
Sylvia: I have some pasta for you, do you know pasta?
The villager: yes, thank you madam
Sylvia: do you know how to cook it?
The man looks at her funny…. People in the villages eat maize and rice, but pasta is not a common food. Sylvia knows this so she starts explaining:
Sylvia: you boil water, you put a little salt and then you throw in the pasta
The man looks at her frightened: You mean the priest??

(get it? I’ll explain next time)

November 01, 2005

Children in rural Malawi